Membres

Sharon_cook3Sharon Anne Cook est professeure titulaire en éducation à l’Université d’Ottawa où elle enseigne, entre autres, des cours d’histoire de la pédagogie et d’histoire de l’éducation aux études supérieures ainsi que des cours au département d’histoire. Auteure ou éditrice de huit livres en éducation et en histoire, de même que d’articles scientifiques et professionnels, ses intérêts de recherche s’étendent aux questions de pédagogie, et plus particulièrement, à celles liées à l’enseignement de l’histoire, à l’éducation civique et de la santé, à l’équité et le genre, à l’histoire des femmes, ainsi qu’à l’éducation et aux dépendances telles que l’alcool, le tabagisme et les drogues. Son dernier livre publié en histoire des femmes (Sharon Anne Cook, Lorna R. McLean & Kate O’Rourke, eds. Framing Our Past: Canadian Women’s History in the Twentieth Century , Kingston and Montreal: McGill-Queen’s University Press, 2001) a remporté, en 2002, le prix du meilleur ouvrage sur les fondements de l’éducation au Canada décerné par l’Association canadienne pour l’étude des fondements de l’éducation. Elle termine présentement un livre sur l’histoire sociale des femmes canadiennes et le tabagisme. Voir les publications de Sharon Anne Cook.


nicholas-ng-a-fook_28329Nicholas Ng-A-Fook est professeur agrégé d’études du curriculum à la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa où il enseigne des cours se rapportant aux domaines des études du curriculum, des études culturelles et des fondements sociaux. Ses intérêts de recherche visent à comprendre les relations interdisciplinaires, historiques et pédagogiques entre les institutions scolaires, la société, la culture, les littératies et la justice sociale/écologique. Le dernier projet de recherche d’importance de Nicholas Ng-A-Fook consistait en une ethnographie critique et une étude de l’histoire orale de la façon dont l’appareil étatique de l’État de la Louisiane a historiquement imposé l’exclusion éducationnelle à travers les tristement célèbres politiques de ségrégation raciale Jim Crow. Cette étude a depuis été publiée sous forme de livre, lequel s’intituleAn Indigenous Curriculum of Place. Utilisant les méthodologies de l’ethnologie participative et collaborative ainsi que la recherche historique, il a étudié les récits de vie des aînés de la Nation United Houma, lesquels ont vécu personnellement la complexité et les difficultés du racisme institutionnalisé.

Dr. Ng-A-Fook poursuit toujours son travail sur différents projets d’histoire orale avec la communauté algonquine de Kitigan Zibi. Il est présentement le directeur de la formation des enseignants à la Faculté d’éducation, Université d’Ottawa. Pour plus de renseignements sur ses activités de recherche, visitez son site Web: www.curriculumtheoryproject.caVoir les publications de Nicholas Ng-A-Fook.


tim-stanleyTim Stanley est professeur titulaire de fondements en éducation à la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa. Il est présentement vice-doyen des programmes scolaires, en quelle qualité il assume la gestion de tous les programmes scolaires de la Faculté, soit les deux programmes de baccalauréat en éducation (Teacher Education et Formation à l’enseignement), les programmes de développement professionnel (QA, QBA et le programme de la qualification à la direction d’école) de même que les programmes d’études supérieures (maîtrise en éducation, maîtrise ès arts et doctorat). Ces programmes sont offerts à travers partout en Ontario. En tant que directeur des programmes d’études supérieures de 2001 à 2004, il a coordonné six différents groupes de professeurs dans le cadre d’une réforme du curriculum qui a redéfini les fondements des programmes d’études supérieures, leurs points forts ainsi que les cours offerts. Il a de plus mené l’évaluation externe de la Faculté réalisée par le Ontario Council for Graduates Studies, ce qui impliquait la rédaction d’une étude de 210 pages, l’analyse des forces de la Faculté dans les divers domaines de recherche, le développement de nouvelles concentrations au sein des programmes, de même que la préparation des étudiants et du personnel de la Faculté à la visite des évaluateurs externes. Au cours de sa carrière, il a dirigé des ateliers sur le racisme auprès de divers groupes, allant de l’état-major des Forces armées canadiennes à de jeunes élèves du secondaire. En collaboration avec Sharon Cook, il a co-organisé Ottawa 2000, le premier symposium national pour enseignants offert par la Fondation Historica. Il est membre du comité de rédaction de la revue Canadian Social Studies.

Dr. Stanley est l’un des principaux partisans et chefs de file en matière de recherche dans le domaine de l’éducation antiraciste au Canada et des liens établis entre cette dernière et la recherche historique et l’enseignement. Il a publié des textes portant sur les sujets de l’histoire du racisme au Canada ainsi que sur les Canadiens d’origine chinoise et l’histoire de la Colombie-Britannique. Durant la majorité des années qu’il a passées à l’Université d’Ottawa en tant que professeur, le Dr. Stanley a assumé une double affectation, à la fois au Département d’histoire de la Faculté des arts et à la Faculté d’éducation, et fut aussi président de la Canadian History of Education Society. Il a également publié des textes portant sur l’éducation antiraciste et sur le rôle de la mémoire collective/publique dans l’encouragement au racisme et à l’antiracisme. Ses recherches se sont penchées de plus en plus sur les façons de s’assurer que les groupes marginalisés et historiquement exclus puissent se retrouver au sein des récits historiques dominants, ce qui a suscité l’intérêt des professeurs de la formation des maîtres, des enseignants, des historiens universitaires ainsi que de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Ces publications sont parues entre autres sur les portails de The Phi Delta Kappan et Éducation Canada, à l’émission Ideas sur les ondes de CBC Radio, ainsi que dans des revues scientifiques telles que la Revue de la Société historique du Canada, Canadian Historical Review, Discourse: Studies in the Cultural Politics of Education, de même que dans des recueils publiés à l’échelle internationale par Routledge, Peter Lang, University of Manchester Press et le National Council of Teachers of English. Son livre intitulé Strike for Equality!: Antiracism, White Supremacy and the Origins of Chinese Canadians est publié aux éditions University of British Columbia Press.


stephane_levesque_2_1Stéphane Lévesque est professeur agrégé en didactique de l’histoire et des sciences sociales (secondaire) à la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa. Il fut directeur des programmes d’études supérieures (francophones) de la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa. Dr. Lévesque est l’un des chefs de file en matière de didactique de l’histoire. Il a ouvert la voie au développement et à l’utilisation de ressources innovatrices sur le Web dans l’enseignement de l’histoire, telles que le programme The Virtual Historian/L’historien virtuel, pour lequel il a reçu un prix. Ce programme Web interactif permet aux élèves et aux enseignants d’explorer en ligne des études de cas qui reflètent le curriculum de l’Ontario et de développer leur compréhension de l’histoire. Il est aussi un membre actif du réseau de recherche en didactique de l’histoire Then/Hier.

Le Dr. Lévesque a à son actif de nombreuses publications sur le développement de la pensée historique. Son livre “Thinking Historically: Educating Students for the 21st Century”, publié en 2008, a établi les des points de référence pour la pensée historique et l’enseignement de l’histoire. D’autres études, publiées à l’échelle nationale dans Canadian Social Studies et à l’échelle internationale dans des revues telles que International Journal of Historical Learning, Teaching and Research et Journal of Curriculum Studies, se sont penchées sur l’efficacité des ressources virtuelles dans l’enseignement de l’histoire, les finalités de l’enseignement de l’histoire ainsi que le rôle des musées dans l’enseignement de l’histoire. Le Dr. Lévesque a également écrit au sujet de l’histoire de l’éducation au Canada de même que sur l’histoire militaire canadienne. Il est présentement en train d’effectuer une étude de révision de la composante Études canadiennes et mondiales du curriculum francophone de niveau secondaire du Ministère de l’Éducation de l’Ontario.


lorna-mcleanLorna Mclean est professeure agrégée en didactique des sciences sociales (élémentaire) à la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa. Elle fut directrice des programmes d’études supérieures (anglophones) de la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa. Depuis 2003, elle est co-chercheure au sein du projet Développement d’une perspective globale pour enseignants et enseignantes/Developing a Global Perspective for Educators, lequel est subventionné par l’Agence canadienne de développement international. Elle est présidente sortante du réseau de recherche Citizenship Education Research Network (CERN) de la Canadian and International Education Society of Canada, une société membre de la Canadian Society for Studies in Education.

Dr. McLean est historienne du genre, de la citoyenneté et de l’éducation à la citoyenneté au Canada. Elle a également à son actif de nombreuses publications portant sur le développement de programmes d’éducation globale et d’éducation à la paix et à la citoyenneté, incluant le défi de fournir de la formation professionnelle aux enseignants sur ces sujets. Ses publications sont parues tant dans des revues canadiennes qu’internationales, entre autres dans Canadian Ethnic Studies, Canadian Journal of Education, Citizenship, Teaching and Learning (UK), Canadian Social Studies Journal, et History of Education Review. Elle a, de plus, publié nombre de guides pédagogiques pour enseignants, dont Assessing Classroom-Ready Curriculum Resources in Peace and Global Education, A Primer, co-rédigé avec Tracy Crowe et Sharon Cook; et le livre Framing Our Past: Canadian Women’s History in the Twentieth Century, Kingston and Montreal, qu’elle a co-réalisé en 2001 en collaboration avec Sharon Cook et Kate O’Rourke et qui s’est vu décerné le prix du meilleur ouvrage sur les fondements de l’éducation au Canada par l’Association canadienne pour l’étude des fondements de l’éducation, en 2002.

En 2011, Dr. McLean a reçu le prestigieux prix “Carol Crealock Memorial Award” de la Société canadienne pour l’étude de l’éducation (SCÉÉ) et l’Association canadienne pour l’étude sur les femmes et l’éducation (ACÉFÉ) en reconnaissance de sa recherche et de rédaction sur la justice sociale et l’équité. Elle est la directrice de l’Unité de recherche en éducation: Faire de L’histoire / Making History.

Voir les publications de Lorna McLean.


rubyheap_wRuby Heap est professeure titulaire d’histoire sociale canadienne et d’histoire de l’éducation au Département d’histoire de la Faculté des arts de l’Université d’Ottawa. Elle est présentement vice-rectrice associée à la recherche de l’Université d’Ottawa. Elle occupa, de plus, le poste de vice-doyenne pour les programmes multidisciplinaires de la Faculté des études supérieures et postdoctorales, et, à ce titre, elle fut responsable de la création de nouveaux programmes ainsi que de l’évaluation de tous les programmes d’études supérieures à l’Université d’Ottawa. Elle fut aussi directrice fondatrice de l’Institut d’études des femmes et siégea à de nombreux comités externes d’évaluation, incluant le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Elle fut nommée professeure de l’année de la Faculté des arts en 2007.

L’une des principales historiennes féministes au Canada, Dr. Heap a publié de nombreux articles sur l’histoire des femmes, l’histoire de l’éducation, les origines des professions au Canada, de même que sur les femmes en sciences et en génie. Ses publications sont parues dans nombre de recueils ainsi que dans des revues de premier plan telles Canadian Historical Review, Recherches féministes, History of Education Quarterly et le Bulletin canadien d’histoire de la médecine. Elle est récipiendaire d’une bourse Fullbright et le recueil “Gender and Education in Ontario: An Historical Reader”, qu’elle a co-rédigé en 1992, s’est mérité le prix des fondateurs de la Canadian History of Education Association pour la meilleure publication dans l’histoire de l’éducation au Canada, 1990-1992.


Cynthia Wallace-Casey est actuellement un boursier de recherches postdoctorales du CRSH à l’Université d’Ottawa. Elle est titulaire du doctorat en éducation d’histoire de l’Université du Nouveau-Brunswick, où elle est aussi un associé de recherche honoraire en les études sur l’éducation. Elle est aussi titulaire d’une maîtrise (avec un diplôme en culture matérielle) de l’Université du Nouveau-Brunswick. Son mémoire de maîtrise, intitulé « Providential Openings » (Ouvertures providentielles), a présenté une étude de cas sur les tisseuses néo-brunswickoises au XIXsiècle. Celle-ci a fait ressortir la contribution, non reconnue à l’époque, des travailleuses à domicile à l’économie rurale du Nouveau-Brunswick.

Cela fait plus de vingt ans que Dr Wallace-Casey travaille dans le domaine de l’histoire publique et du patrimoine. Elle a commencé sa carrière comme conservatrice dans un petit musée communautaire à Fredericton (Nouveau-Brunswick), pour ensuite devenir conservatrice des collections du Village historique de Kings Landing, directrice d’un centre d’exposition national, et plus tard membre de l’équipe de restauration de la Résidence du gouverneur, à Fredericton (où elle était responsable de l’élaboration des programmes d’interprétation et d’éducation de ce site historique nationale et provinciale). Jusqu’à très récemment, Dr Wallace-Casey occupe le poste de gestionnaire de la sensibilisation au patrimoine et de la commémoration pour le gouvernement du Nouveau-Brunswick. À ce titre, elle a travaillé en concertation avec les enseignants et les élèves de la province pour faciliter les initiatives d’éducation et de sensibilisation communautaires.

Les recherches postdoctorales de Dr Wallace-Casey explorent les récits nationaux, les histoires difficiles, et la pédagogie muséale. Elle étudie les récits que les élèves construisent dans les musées. Ses recherches, à jour, ont été appuyées par CRSH, l’Université du Nouveau-Brunswick, l’Histoire et éducation en réseau (THEN/HiER), et l’Université d’Ottawa. Voir les publications de Dr Cynthia Wallace-Casey : https://uottawa.academia.edu/CynthiaWallaceCasey


Marie-Hélène Brunet est professeure, Nomination long terme, à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa. En 2016, elle soutenait sa thèse de doctorat en didactique à l’Université de Montréal portant sur la compréhension de l’histoire du féminisme chez les élèves du secondaire québécois. Elle détient aussi une maîtrise en histoire, qui s’intéressait à l’impact du travail social dans le traitement de la maternité hors-mariage au Québec entre 1950 et 1970. Actuellement, elle s’intéresse à la compréhension de l’agentivité historique chez les futurs enseignants de même qu’au développement d’un esprit critique devant les représentations stéréotypées en histoire, particulièrement visibles dans les œuvres médiatiques et dans les commémorations de la mémoire collective.

 


Membres associés

Kristina Llewellyn

English

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *