Recherche

Énoncé des projets de recherche en cours et à venir :

Sharon Cook

1) Mon projet de recherche principal, dans lequel j’ai eu recours aux histoires orales, porte sur les expériences des femmes en tant que fumeuses, des années 1940 à aujourd’hui. Nous y avons interviewé, en personne ou au téléphone, des femmes qui sont présentement fumeuses ou qui ont fumé par le passé, de différentes catégories d’âge et ayant vécu une diversité d’expériences de vie. Le but de ces entrevues était d’explorer les raisons pour lesquelles les femmes choisissent de commencer à fumer à une période et dans un contexte social donnés, de savoir pourquoi elles ont continué de fumer et de déterminer les résultats concernant leurs expériences sociales.

D’autres recherches portant sur les femmes fumeuses ou ayant déjà fumé ont été menées et invitaient ces femmes à écrire un compte-rendu portant sur les questions susmentionnées. Tant dans le cas des témoignages oraux que des comptes-rendus écrits, je m’intéressais plus particulièrement aux femmes qui, après la Seconde Guerre mondiale, détenaient un emploi rémunéré dans des bureaux ou d’autres établissements commerciaux, les femmes qui enseignaient dans des établissements primaires, secondaires ou postsecondaires ainsi que les infirmières. Ces expériences de vie se sont avérées être particulièrement importantes tout au long de ma recherche sur l’histoire sociale des femmes et le tabagisme au Canada entre 1880 et 1990, et font l’objet d’un livre à paraître prochainement aux éditions McGill-Queens University Press:

Cook, Sharon Anne.(à paraître, 2010). Sex, Lies and Cigarettes: Canadian Women, Smoking and Visual Culture, 1880 – 2008. Montreal and Kingston: McGill-Queens University Press.

2) L’histoire orale et le témoignage oral ont pris de l’ampleur comme champs d’intérêt au cours des dernières années. Cela se reflète dans un cours que je donne à la Faculté d’éducation aux étudiants aux études supérieures intitulé Techniques of Document Analysis in Educational Research dans le cadre duquel les étudiants doivent procéder à une analyse documentaire pour leur dissertation. J’ai été plutôt surprise de constater à quel point plusieurs étudiants aux études supérieures avaient développé un intérêt pour la technique et les résultats du témoignage oral avec des individus d’importance concernant dont le témoignage était lié à leur sujet de dissertation. J’en suis arrivée à considérer le témoignage oral comme une stratégie de recherche très utile mais sous-utilisée, considérant l’importance de l’initiative personnelle dans de nombreux sujets d’intérêt se rapportant à la recherche en éducation.

Cynthia Wallace-Casey

Les passes tangibles, les récits nationaux, et les connaissances difficiles : les liens entre l’éducation d’histoire et la pensée historique dans les musées (une étude de cas canadienne)

Ce projet de recherche postdoctorale du CRSH a pour but d’explorer : 1) comment la Salle d’histoire canadienne présente les sujets difficiles en histoire, comme les expériences du colonialisme de peuplement entre les Autochtones, et l’histoire des écoles de pensionnat; 2) le rôle potentiel des musées pour faciliter la pensée historique; et 3) les récits nationaux que les élèves construisent pendant l’expérience pédagogique.

À cet égard, je me concentre sur le problème plus grand de la contextualisation en éducation d’histoire—c’est-à-dire, les « grandes idées » (les modèles de récit) que les élèves construisent sur le passé de leur nation—et en particulier, la connaissance difficile ou contestée. Ce problème de recherche est directement lié aux appels à l’action de la Commission vérité et réconciliation de 2015.

Le design de ma recherche est une étude de cas à méthodologie mixte, avec trois questions de recherche interdépendantes : 1. Comment la Salle d’histoire canadienne présente la connaissance difficile du colonialisme de peuplement entre les Autochtones, et l’histoire des écoles de pensionnat  ? 2. Comment la participation des élèves (du niveau scolaire intermédiaire) dans les activités du musée transforme leurs récits partagés et contribue à leurs habiletés de contextualiser le passé ? 3. Quels récits nationaux sont le résultat de ce processus cognitif ?

L’objectif de cette recherche est de gagner de profondeur des modèles de récit que les élèves apportent à—et retiennent de—la visite à la Salle d’histoire canadienne. Pour ce faire, je travaille avec le Musée canadien de l’histoire, ainsi que la Société de l’Histoire Canada, et un groupe des jeunes qui représente chaque province et territoire au Canada et qui ont voyagé à Ottawa pour le Forum jeunesse national d’histoire 2017. Les résultats de ce projet de recherche seront disponibles au public en 2019.

English

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *