On the Record: Negotiating Survivor and Perpetrator Life Histories in Aftermath of the Rwandan Genocide of 1994. Conférence disponible en ligne. Cliquez ici pour accéder au lien.

Sans titre1

Erin Jesse partie 1

Erin Jesse partie 2

Dr. Erin Jessee

Boursière post-doctorale

Université Simon Frasier

De plus en plus, les historiens oraux élargissent leur champ de vision afin de considérer les récits intimes d’expériences extrêmes, comme par exemple les violations massives de droits humains.  Or, peu d’ouvrages traitent des défis théoriques, éthiques et méthodologiques qui sont propres à l’histoire orale, surtout dans la mesure où le travail de recherche est mené dans des pays extrêmement politisés comme le Rwanda.  Dans le cadre de cette présentation, je me pencherai donc sur les différents défis que j’ai rencontrés lorsque j’ai négocié les différents récits disponibles avec le gouvernement rwandais ainsi qu’avec les auteurs et les survivants du génocide de 1994.  J’explorerai les récits fortement politisés que les acteurs et les survivants du génocide ont accepté de me livrer afin de me convaincre que leur version des évènements est réelle. Cela dit, je crois qu’il est important de tenir compte des défis liés à l’histoire orale et d’encourager la diffusion du travail de terrain et de recherche afin de favoriser une prise de conscience face à la façon complexe dont les niveaux micro et macro de la politique façonnent la compréhension des chercheurs.

Erin Jessee est détentrice de la bourse postdoctorale du Fonds québécois de recherche sur la societé et la culture (FQRSC) à l’École d’études internationales de l’université Simon Fraser à Vancouver, au Canada.  Elle a récemment complété son doctorat en Sciences humaines (avec spécialisation en ethnographie et histoire orale) à l’Université Concordia à Montréal.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *